Services

Avec ses quatre (04) filiales et ses treize (13) unités y afférentes, le Groupe L.N.H.C. assure une bonne couverture géographique à proximité des principaux donneurs d’ordre publics.

Il offre une gamme variée de services parmi lesquels on peut citer :

En relation avec les divers problèmes de :

Le Groupe L.N.H.C exerce ses activités en Algérie et à l’étranger, et compte parmi ses clients :

Selon le souhait du client, le groupe L.N.H.C peut intervenir à trois (03) niveaux :

Avant le projet :

 

Lorsqu’il s’agit de localiser rationnellement des ouvrages futurs dans un espace donné et d’apprécier la faisabilité du projet.

Au cours du projet :

 

Quand des contraintes économiques ou autres dictent le choix du site, le groupe LNHC détermine et définit alors les caractéristiques du sol qui permettent de dimensionner les fondations de l’ouvrage.

Pendant et après les travaux d’exécution du projet :

 

Lorsqu’il s’agit de contrôle de chantier et de suivi du confortement de l’ouvrage après construction.

  • En Géologie appliquée
  • En Géotechnique
  • En Hydrogéologie
  • En Métrologie
  • Étude des sites, recherche de gisements pour tous matériaux de construction.

Études de sols de fondation

  • Géologie et hydrogéologie du site ;
  • Caractéristiques géotechniques des sols ;
  • Définition du mode de fondations des ouvrages avec indication du ou des niveaux d’assise, taux de travail admissible, et estimation des tassements ;
  • Recommandations pour l’exécution des fouilles.

Pour les essais in-situ :

Il peut mettre en œuvre :

  • Des ateliers de forages pressiométriques ;
  • Pénétromètres statique avec mesure de la pression interstitielle (CPT et CPTu) ;
  • Des pénétromètres dynamiques lourds ;
  • La technique du Standard Pénétration Test (SPT).

Les essais in-situ sont un moyen de reconnaissance géotechnique très intéressant puisqu’ils offrent les avantages d’être rapides dans leur exécution et relativement peu couteux. Ils permettent en outre d’avoir une vision d’ensemble du site, et par conséquent d’orienter judicieusement les investigations plus approfondies. Le choix du type d’essai in-situ est défini suivant les terrains à étudier et les problèmes à résoudre. Chaque technique ayant son champ et ses limites d’application.

Essais géophysiques

  • Prospection électrique
  • Prospection sismique

Ce genre d’essais économique et rapide convient particulièrement pour l’étude de grandes surfaces non bâties. Il nécessite cependant la réalisation de sondages d’étalonnage et d’essais mécaniques.

Essais divers

  • Essais de perméabilité (Lugeon, Lefranc)

Stabilité des terres et ouvrages de soutènement

  • Stabilité des talus naturels ou artificiels ;
  • Stabilité d’ensemble d’un site en pente ;
  • Détermination des causes d’instabilité ;
  • Définition des modes de confortement ;
  • Observations inclinométriques ;
  • Murs de soutènement ;
  • Calcul des poussées et de stabilité d’un mur.

Géotechnique routière :

  • Étude de tracé pour routes ;
  • Choix des matériaux ;
  • Recommandations d’exécution ;
  • Contrôle de compactage au Gamma-densimètre ;
  • Essais routiers de plaques, à la poutre de Benkelman et Dynaplaque II.
  • Forages hydrogéologiques ;
  • Essais de pompage ou d’injection (essai Lugeon, Lefranc).
  • Mesure de la perméabilité au laboratoire ;
  • Pose et relevé piézométrique

Le LNHC dispose de ses propres étalons raccordés lui permettant :

  • La vérification et l'étalonnage périodiques de tous ses équipements et instruments de mesure ;
  • D’effectuer des prestations de métrologie à des tiers.